Actualités

Actu image
Naissance d’un atelier Ciné / Débat

Ce projet pluridisciplinaire est né des constats suivants : une belle salle de projection peu utilisée au lycée et une volonté d’animer un atelier cinéma pour des élèves de secondaire.

OBJECTIFS/
– Donner aux lycéens les moyens d’acquérir une culture cinématographique.                                                                                                                  – Favoriser le débat et l’échange pour développer l’esprit critique du jeune citoyen.
– Faciliter les échanges entre les lycéens du général et du professionnel.
– Proposer à des élèves de secondaire une réflexion philosophique.

LIEU/
Salle de cinéma du lycée de Navarre

INTERVENANTS/
– Professeurs toutes disciplines
– Elève  polytechnicien

PARTENARIAT/
Prêt de films DVD :
– CDI et Médiathèques locales.
– https://cinema.lumni.fr/edutheque/films

ORGANISATION/
– Les films projetés ont été choisis en fonction des programmes du lycée par des professeurs.
– Les séances auront lieu les jeudis de 13h à 14h25 en présence des enseignants.
– A l’issue de la projection des deux films par thématique, un débat aura lieu en présence de deux professeurs dont un de philosophie.

PROGRAMMATION/
* Novembre/La nature

Princesse Mononoké d’Hayao Miyazaki (1997)/Synopsis :
Au XVème siècle, durant l’ère Muromachi, la forêt japonaise jadis protégée par des animaux géants se dépeuple à cause de l’homme. Un sanglier transformé en démon dévastateur en sort et attaque le village d’Ashitaka, futur chef du clan Emishi.
Touché par le sanglier qu’il a tué, celui-ci est forcé de partir à la recherche du dieu Cerf pour lever la malédiction qui lui gangrène le bras. Durant son long voyage, il fait la rencontre de San, la Princesse Mononoké, une jeune fille élevée par des loups. Celle-ci, hostile au départ, accorde sa confiance à Ashitaka et l’aide dans sa quête.

PHILO / C’est un conte entre deux mondes, nature et technique, déchirés par une guerre violente brisant les équilibres. Le film pose une question : à partir de quel moment l’intervention humaine est délétère ? Et à quel moment elle n’assure pas un progrès ? Sébastien Bénédict, Enseignant en littérature, critique de cinéma à Chronic’Art et pour la revue Carbone – Extrait de Philosopher avec Miyazaki, France culture.

Into the wild Sean Penn (2007)./Synopsis :
En avril 1990, Christopher McCandless termine ses études universitaires. Il a 22 ans et est promis à un brillant avenir. Pourtant, il tourne le dos à l’existence confortable et sans surprise qui l’attend, coupe les ponts avec sa famille et décide d’aller bourlinguer. Il change de nom et devient Alex Supertramp. Il s’installe dans un bus « Magic bus ». Christopher va rencontrer des gens très divers sans pourtant s’attacher à eux. Au bout du voyage, il s’aventure sel dans les étendues de l’Alaska. Il meurt en 1992
Ce film est l’adaptation du roman Into the Wild de l’écrivain et alpiniste américain Jon Krakauer, publié en 1996 (Jon Krakauer, Into the Wild. Voyage au bout de la solitude (1996), trad. fr. Christian Molinier, Paris, Presses de la Cité, 2008, p. 11.).

PHILO/ En quoi l’idée d’un retour à la nature a-t-elle un sens pour l’Homme ? Ce film aborde un thème majeur de la philosophie politique, celui de la place de l’homme entre nature et société.

* Décembre/La magie

– Le prestige Christopher Nolann 2006 /Synopsis:                                                Ce film raconte la lutte, à Londres, au début du siècle, entre deux célèbres illusionnistes, Robert Angier et Alfred Borden, qui débutèrent comme assistants d’un maître de la magie

PHILO/ L’univers de la magie redoublant idéalement celui d’un film à suspense, Christopher Nolan s’en donne à coeur joie pour orchestrer les retournements de situation, à coups de récits enchâssés les uns dans les autres, chausse-trappes, doubles fonds trompeurs, décors somptueux, superpositions temporelles.
https://www.lemonde.fr/cinema/article/2006/11/14/le-prestige-rivalite-dans-un-univers-magique-et-violent_834335_3476.html.

Dr Strange de Scott Derrickson 2016/Synopsis:
Stephen Strange est un brillant neurochirurgien, aussi talentueux qu’il est arrogant avec les gens qui l’entourent. Il n’hésite pas à refuser de traiter les cas qui ne contri-buent pas à son prestige, et à rabaisser ses collègues, dont Christine Palmer avec qui il a eu une aventure.
Jusqu’au jour où son bel avenir éclate en morceaux : Strange est victime d’un accident de voiture d’une gravité inouïe, qui lui laisse de lourdes séquelles au niveau de ce qu’il a de plus précieux : ses mains.
Impossible de poursuivre sa carrière avec les tremblements qui l’agitent. Désespéré, Strange entend parler d’un cas de « guérison miraculeuse » d’un patient dont le sort paraissait pourtant scellé par la science. Il plonge alors peu à peu dans un monde qu’il ne soupçonnait pas, entre mysticisme et univers parallèles.

PHILO/ Il est question des rapports entre la physique de la conscience, la cosmolo-gie et le concept de multivers. En tant que conseiller scientifique du film, Adam Frank astrophysicien et théoricien, a été confronté à un problème épineux. Comment justifier
les pouvoirs magiques d’un héros présenté comme le Sorcier Suprême dans l’uni-vers de Marvel en utilisant les lois de la physique ? Réponse : en s’appuyant sur l’une des fameuses trois lois d’Arthur Clarke : « Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie ». En l’occurrence, les pouvoirs « magiques » du docteur Strange ne seraient que l’exploitation de lois de la physique, très profondes et encore inconnues, qui donneraient à l’esprit le premier rang dans les arcanes de la Nature, et qui permettraient donc de plier la réalité et ses lois apparemment les plus intangibles à la volonté d’un être doué de conscience.
https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/mecanique-quantique-physique-pouvoirs-doctor-strange-super-heros-marvel-sont-ils-credibles-64968/

En préparation pour Janvier/L’intelligence artificielle…


quis ipsum facilisis leo dolor. felis accumsan ante. mattis dictum Aenean sed